­

Jouer pour plus de liberté en Azerbaïdjan

A l’occasion des Jeux européens (compétition multisports organisée par le Comité olympique européen) qui se déroulent cette année en Azerbaïdjan jusqu’au 28 juin, la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH) veut alerter l’opinion publique sur la violation des droits humains dans ce pays du Caucase.
Accompagnée par Babel, l’ONG a donc imaginé un jeu en ligne, qui vise à mettre sous le feu des projecteurs l’envers du décor. «Très peu de personnes connaissent l'Azerbaïdjan, et encore moins la situation des droits humains qui y prévaut. Le jeu nous est apparu comme la meilleure opportunité, dans le contexte des Jeux européens, de sensibiliser le grand public à cette triste réalité» souligne Karim Lahidji, président de la FIDH.

Real Baku Games

Baptisée «Real Baku Games», cette opération propose une expérience de jeu en milieu carcéral dans laquelle les épreuves phares des Jeux européens sont détournées. Dans la peau d’un prisonnier politique azéri, l’internaute peut s’illustrer au 100m cellule, à la boxe contre son ombre, au saut en hauteur sur paillasse, à la natation sans piscine dans l'évier ou au lancé de boulette de papier.
Une fois l’expérience du jeu terminée, l’internaute est invité à partager sa performance sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) et à signer la pétition pour la libération des prisonniers politique.

Oceane Redon

Scroll to Top