­

Netflix met «Orange is the New Black» sur les écrans et derrière les barreaux

Après les conseils contextualisés plus ou moins douteux de Saul Goodman («Better Call Saul»), Netflix descend une fois de plus dans la rue. Alors que la troisième saison d'Orange is The New Black, série américaine relatant le quotidien d'une prison pour femmes, sera disponible sur la plateforme de streaming le 12 juin, Ubi bene incarne l'univers carcéral à travers un affichage vivant géant. Vendredi 5 juin, un bus aux couleurs de la prison de Litchfield a fait route jusqu'au boulevard Haussmann avec à son bord de (fausses) détenues, dont la blogueuse Alizée English (Dettachée de presse). Ces dernières ont chacune pris place dans les cellules d'un affichage de 360m2, sous les yeux des passants.

Mégane Gensous

Scroll to Top